FAQ Rechercher Membres Groupes Connexion S’enregistrer
Gigadino Index du Forum





morsures de serpents envenimation et preventions
morsures de serpents envenimation et preventions Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
dinoland
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 3 862
Dinosaure préféré: Iguanodon
Film préféré: age de glace 1 et 2
Localisation: Bruxelles

Posté le: 26/07/2008 20:44:14
Sujet du message: morsures de serpents envenimation et preventions
Répondre en citant

Envenimation par les serpents

L'Envenimation est l' ensemble des manifestations locales et générales induites par la pénétration dans l'organisme d'une substance toxique produite par un animal venimeux.
C'est à différencier de l'intoxication : manifestation secondaire à l'ingestion de toxines présentes dans la chair ou les viscères de certains animaux.

NB: Le risque de morsure est assez faible pour de courts séjours. L'incidence estimée chez les touristes et les expatriés est inférieure à 10/10000 personnes par an. Le risque de morsure et de quantité de venin injectée varient selon l'agressivité de l'espèce, sa taille et la position de ses crochets dans la cavité buccale.

Plus de 50% des morsures de serpents venimeux se font sans injection de venin (morsure sèche)



un mot sur les venins

Les protéines constituent 90 à 95 % du poids sec des venins et sont responsables de la quasi totalité des effets biologiques de ces derniers. Parmi les centaines, voir le millier de protéines différentes contenues dans un venin de serpent, on trouve évidemment des toxines, en particulier des neurotoxines, cardiotoxines, hemotoxines, mais aussi des protéines non toxiques, ce qui ne veut pas dire qu’elles soient dépourvues de propriétés pharmacologiques, et de nombreux enzymes.

Pour comprendre les effets biologiques des venins de serpents, il faut se rendre compte que ces derniers sont des mélanges très complexes de différentes toxines, protéines, et enzymes qui combinent leurs effets en fonction de leurs propriétés et de leurs taux, et dont la composition varie considérablement d’une espèce à l’autre. La complexité de la composition des venins de serpents et leur grande variabilité expliquent l’extrême diversité de leurs effets biologiques.

On distingue les toxines, responsables de l’action létale du venin, les substances responsables d’actions biologiques parfois importantes mais non létales par elles-mêmes, et les enzymes qui jouent un rôle important dans la digestion des proies. Certaines protéines caractérisées par une action très particulière sur différentes fonctions biologiques essentielles, comme la coagulation sanguine, la régulation de la pression artérielle, la transmission de l’influx nerveux ou musculaire, se sont révélées être d’excellents outils pharmacologiques ou de diagnostics, voire des médicaments utiles.

Le traitement médical en cas de morsure de serpent, avec envenimation, consiste à compenser les nombreux troubles occasionnés par le venin en injectant à la victime des anticorps qui neutralisent les principales toxines du venin. Ce traitement s’appelle : sérothérapie antivenimeuse.

On obtient un sérum antivenimeux en inoculant à un animal, régulièrement mais à petites doses, du venin. Cet animal va produire des anticorps qui seront plus tard extraits du sang qu’on lui prélèvera est qui entreront dans la composition du sérum antivenimeux. N’importe quel animal peut être utilisé, mais, pour des questions de rentabilité, c’est généralement des chevaux qui sont employés. Certains sérums monovalents n’agissent spécifiquement que pour une seule espèce de serpent, alors que si l’on inocule le venin de différentes espèces de serpents on obtient un sérum antivenimeux polyvalent. Étonnamment, les sérums antivenimeux polyvalents semblent souvent plus efficaces que les monovalents.


(une couleuvre girondine)


Généralités

Les serpents sont présents partout dans le monde. Ils sont rarement agressifs et ne mordent que s'ils sont surpris ou acculés.
La gravité de l'envenimation dépend essentiellement de la quantité de venin injecté. La localisation de la morsure et sa taille sont moins importants. Chez les enfants et les personnes âgées, la morsure est de principe plus grave.

3500 espèces de serpents dont 350 venimeuses réparties en 5 familles recouvrent les principales espèces responsables :
· Les Crotalidae (Bothrops, Crotales, Mocassins, "bushmaster", etc),
· Les Elapidae (Cobra, Naja, Mamba, serpent corail, etc),
· Les Viperidae (Bitis, echis, Ceraste, etc),
· Les Colubridae (Boomslang, Birdsnake, etc),
· Les Hydrophidae (Hydrophis, Sea Krait, Lapemis, Enhydrina, etc).

Les venins de serpents ne sont que l’un des composants de ce qui se nomme « l’appareil venimeux ». Celui-ci est constitué essentiellement de deux glandes venimeuses produisant le venin et d’un système d’injection composé de dents modifiées en crochets permettant au serpent de faire pénétrer son venin dans les tissus de sa proie ou de son agresseur. L’appareil venimeux des serpents est certainement le plus perfectionné que le monde animal terrestre ait élaboré. Sa fonction est d’immobiliser les proies dont l’animal va se nourrir et il semble que le venin joue un rôle important dans la digestion des proies. Il est en effet souvent observé que les animaux tués par une morsure de serpent, mais non consommé par celui-ci, se décomposent très vite.

Il arrive parfois qu’un serpent se sentant dérangé ou menacé morde l’être humain, ou un animal domestique, qu’il perçoit comme un agresseur. L’injection du venin est une action volontaire du serpent qui décidera de la quantité de venin à employer, ou de ne pas en utiliser du tout. Le danger que représente une morsure de serpent venimeux dépend de plusieurs facteurs : la quantité et la qualité du venin, c’est à dire de son abondance et de sa toxicité, mais aussi et surtout de l’efficacité du système d’injection. En effet, à quelques exceptions près, seuls les serpents solénoglyphes et protéroglyphes sont considérés comme dangereux pour l’homme alors que la composition des venins de certaines espèces opistoglyphes est d’une toxicité redoutable. (voir les chapitres précédents relatifs aux différentes dentitions)

Sous les climats tempérés

Les serpents sont peu venimeux. Les enfants et les personnes âgées sont les plus exposés aux complications, elles sont rarement mortelles . Le principal serpent venimeux est la vipère. Sa morsure (deux petits points espacés d'un demi centimètre) n'est heureusement pas toujours synonyme d'envenimation. Elle est potentiellement grave lorsqu'elle est douloureuse, entraîne un oedème et un hématome qui s'étendent autour de la plaie. Des signes généraux peuvent compliquer le tableau 4 à 6 heures plus tard : baisse de la pression artérielle avec sensation de malaise, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée importante, parfois saignements diffus. L'hospitalisation s'impose alors pour bénéficier d'une surveillance et d'une éventuelle sérothérapie. L'évolution est très souvent favorable.

Sous les climats tropicaux

Les serpents sont plus nombreux et plus dangereux, voire mortels.
Les morsures de cobras, mambas noirs, serpents corail et serpents marins donnent des signes locaux moins importants : pas de douleur au niveau de la morsure, juste quelques fourmillements et un petit oedème, mais rapidement des signes généraux apparaissent : paralysies progressive, et autres troubles respiratoires et circulatoires qui peuvent entraîner rapidement la mort.

Les morsures de crotales (serpents à sonnettes) donnent par contre des signes locaux très importants : douleur, gonflement, ecchymose qui évoluent vers la nécrose. Les signes généraux sont marqués par des hémorragies diffuses, avec risque de décès.
Le serpent cracheur entraîne une kératoconjonctivite lésion ophtalmique qui peut évoluer vers la cécité.



Comment s'en protéger ?

Faire du bruit en marchant est valable pour éloigner toute sorte de présence animale. Porter des chaussures hautes (rangers ou bottes) et des pantalons longs. Ne pas retourner de pierres, tas d'herbe ou feuilles. Marcher dans les herbes hautes en frappant le sol avec un bâton. Ne pas grimper dans les arbres touffus. En camping ou en brousse vérifier le sac de couchage, les vêtements, les chaussures... (idem contre les scorpions et araignées)

Que faire en cas de morsure ?

Ne pas paniquer, ne pas courir (le venin diffuse alors plus vite).
Repérer le serpent afin de le décrire pour l'identifier (forme de la tête, couleur, taches, longueur) et donc pour connaître les risque de la morsure.
S'éloigner du serpent (éviter une deuxième morsure).
Désinfecter la plaie avec un antiseptique iodé sans alcool (ou du dakin), sans frotter (augmente la diffusion du venin).
Retirer bagues, bracelets, dégrafer col, cravate, ceinture.
Prendre un anxiolytique, un antalgique type paracétamol (ne pas prendre d'aspirine).
La prise d'un anti allergique peut être bénéfique (Il est important d'essayer de faire la différence entre une réaction anaphylactique (allergique sévère) et une véritable envenimation, ce qui n'est pas toujours évident.)
Augmenter la chaleur locale pour dénaturer les venins thermolabiles en approchant (sans brûler) soit le bout incandescent d'une cigarette soit un filament chauffé au rouge
On peut tenter d'aspirer le venin avec une seringue ou un aspivenin
Il ne faut pas poser de garrot. Retirer toute bague ou bijou du membre atteint.
Il ne faut pas injecter n'importe quel sérum.
Il ne faut pas prendre d'anticoagulant (aspirine, héparine) ni de corticoïde.
Il ne faut pas boire d'alcool car il dilate les vaisseaux et favorise donc le circulation du venin.
Il faut consulter rapidement un médecin afin de décider du traitement en rapport avec le type de serpent (certains sérums mono ou polyvalent doivent être injectés par voie Intra Veineuse avant que les symptômes n'apparaissent).



Prévention: A l'étranger

Se renseigner auprès des habitants sur la faune locale et ses habitudes et sur les structures sanitaires proches propres à gérer une envenimation.
Eviter les contacts accidentels grâce aux règles élémentaires suivantes :
Port de chaussures montantes solides pour les déplacements en brousse (pas de chaussures de toile).
Port de pantalons (75% des morsures sont aux jambes).
Battage dans les hautes herbes lors des déplacements et déplacements lents.
Déplacements nocturnes toujours avec une lampe électrique.
Pas de camping à la belle étoile directement sur le sol.
Pas de campement à proximité de vieilles souches, crevasses, tas de pierres, débris de bois ou de broussailles.
Ne jamais introduire la main ou le pied dans un orifice borgne.

Aux alentours de son domicile :

Garder les abords propres et dépouillés.
Tenir la pelouse rase.
Eloigner les déchets domestiques à 100m de la maison.
Ne pas accoler de poulailler à la maison.
Ne pas installer de chatière ou de plantes grimpantes.
Réparer systématiquement trous, fissures et portes délabrées.

En présence d'un serpent :

Reculer lentement.
Se protéger les yeux en présence d'un serpent cracheur.
Se méfier des serpents apparemment mort (persistance de l'activité du venin longtemps après la mort de l'animal).

Dinoland

un chouette site : http://reptilvar.free.fr/ophidiens.htm
______________
collaborateur documentaliste pour Gigadino

visitez mes blogs sur :http://dinolandia.unblog.fr/



celui qui donne va vite oublier.., celui qui reçois n'oubliera jamais.


Dernière édition par dinoland le 26/07/2008 21:28:45; édité 1 fois
Visiter le site web du posteur
 
Publicité Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
Publicité






Posté le: 26/07/2008 20:44:14
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
morsures de serpents envenimation et preventions Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
Dinosaureman
Accroc
Accroc

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2007
Messages: 1 237
Dinosaure préféré: Cristatusaurus
Film préféré: Jurassic Park
Localisation: Candillargues

Posté le: 26/07/2008 21:01:19
Sujet du message: morsures de serpents envenimation et preventions
Répondre en citant

Very Happy Bon dossier Steph mais je tien a dire que les -coeur- serpents -coeur- ne sont pas tous venimeux et qu'ils ne mordent pas tous.Ce sont avant toute choses des animaux comme les autres qui cherche juste a se protéger de ce fait il ne faut pas paniquer a la vue d'un serpent et si on en voi prés des habitations il faut l'atraper et le metre au plus vite dans un lieu naturel.Les serpents venimeux ou non sont souvent mal-jugés et tué,alors ils faut aller contre ça et insulter le cas typique du gars "courageux" qui a vaillament écrasé le serpent avec une pelle Mad
______________
Je suis de retour!
Visiter le site web du posteur
 
morsures de serpents envenimation et preventions Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
Tikémi
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2006
Messages: 1 605
Dinosaure préféré: les lambéos
Film préféré: Taxandria
Localisation: Bruxelles

Posté le: 26/07/2008 22:26:09
Sujet du message: morsures de serpents envenimation et preventions
Répondre en citant

Le venin des serpents marins est tellement puissant que je doute qu'on puisse faire quoi que ce soit en cas de morsures (l'explication serait que leur venin doit être plus puissant pour tuer leurs proies (poissons) qui sont plus lentes à réagir au venin que nous, d'où les gros dégâts quand c'est un mammifère qui se fait mordre).

Marcher en faisant du bruit ne sert à rien, la majorité des serpents sont quasi sourds. Ce qu'il faut faire c'est "frapper du pied" en marchant, car ils sont au contraire très sensibles aux vibrations et s'éloigneront.

A propos des "serpents morts" : certains (comme les couleuvres) font semblant de crever sur place pour dégoûter le prédateur et être effectivement laissés pour morts. Elles peuvent rester ainsi immobiles gueule ouverte pendant assez longtemps, histoire d'être bien sûres que le danger est parti, avant de reprendre leur activité.
______________

"Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution" Theodosius Dobzhansky

(\___/)
(='.'= )Voici Lapin. Copiez et collez Lapin dans votre signature
(")_(") pour l'aider à concrétiser sa domination du monde
Visiter le site web du posteur
 
morsures de serpents envenimation et preventions Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
dinoland
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 3 862
Dinosaure préféré: Iguanodon
Film préféré: age de glace 1 et 2
Localisation: Bruxelles

Posté le: 26/07/2008 22:39:02
Sujet du message: morsures de serpents envenimation et preventions
Répondre en citant

Tikémi a écrit:
Le venin des serpents marins est tellement puissant que je doute qu'on puisse faire quoi que ce soit en cas de morsures (l'explication serait que leur venin doit être plus puissant pour tuer leurs proies (poissons) qui sont plus lentes à réagir au venin que nous, d'où les gros dégâts quand c'est un mammifère qui se fait mordre).



Le risque de rencontre avec ces organismes aquatiques est en constante augmentation, lié au développement des activités touristiques, industrielles... C'est souvent l'homme qui est responsable des accidents, en adoptant un comportement inadéquat et ignorant envers des animaux rarement agressifs. Heureusement les accidents graves sont peu fréquents. Une prévention passant par une information des baigneurs et des plongeurs, une prise en charge rapide des blessés, la connaissance de l'animal mis en cause et de certains principes simples comme la thermolabilité des venins marins, permettra de réduire considérablement la sévérité des envenimations marines.

NB: Thermolabile désigne une substance (protéine) qui perd ses propriétés lorsqu'elle subit une élévation de température.

Dinoland
______________
collaborateur documentaliste pour Gigadino

visitez mes blogs sur :http://dinolandia.unblog.fr/



celui qui donne va vite oublier.., celui qui reçois n'oubliera jamais.
Visiter le site web du posteur
 
morsures de serpents envenimation et preventions Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
Tikémi
Fidèle
Fidèle

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2006
Messages: 1 605
Dinosaure préféré: les lambéos
Film préféré: Taxandria
Localisation: Bruxelles

Posté le: 31/07/2008 15:42:16
Sujet du message: morsures de serpents envenimation et preventions
Répondre en citant

Nouvel article sur l'évolution des crochets des serpents : Evolutionary origin and development of snake fangs

Nature 454, 630 (2008). doi:10.1038/nature07178

Authors: Freek J. Vonk, Jeroen F. Admiraal, Kate Jackson, Ram Reshef, Merijn A. G. de Bakker, Kim Vanderschoot, Iris van den Berge, Marit van Atten, Erik Burgerhout, Andrew Beck, Peter J. Mirtschin, Elazar Kochva, Frans Witte, Bryan G. Fry, Anthony E. Woods & Michael K. Richardson

Abstract lisible ici : http://www.nature.com/nature/journal/v454/n7204/abs/nature07178.html
______________

"Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution" Theodosius Dobzhansky

(\___/)
(='.'= )Voici Lapin. Copiez et collez Lapin dans votre signature
(")_(") pour l'aider à concrétiser sa domination du monde
Visiter le site web du posteur
 
morsures de serpents envenimation et preventions Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
Vari
Paléopassionné
Paléopassionné

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juil 2006
Messages: 176
Dinosaure préféré: Variraptor
Localisation: France

Posté le: 31/07/2008 21:23:21
Sujet du message: morsures de serpents envenimation et preventions
Répondre en citant

Est ce que es dents des serpents sont crénelé?
Est ce que quelqu'un à une photo d'une dent pas les grand crochet venimeux les autres svp
______________
[url=http://dromaeosauridae.wifeo.com/index.php[/url]
Visiter le site web du posteur
 
morsures de serpents envenimation et preventions Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






Posté le: 20/08/2017 20:25:30
Sujet du message: morsures de serpents envenimation et preventions

 
 
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:   

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy Green