FAQ Rechercher Membres Groupes Connexion S’enregistrer
Gigadino Index du Forum





Les Dinosaures de Thailande
Les Dinosaures de Thailande Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
dinoland
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2004
Messages: 3 862
Dinosaure préféré: Iguanodon
Film préféré: age de glace 1 et 2
Localisation: Bruxelles

Posté le: 05/03/2009 13:49:13
Sujet du message: Les Dinosaures de Thailande
Répondre en citant

Les Dinosaures thaïlandais


La région septentrionale est frontalière du Laos et elle est bordée au nord et à l'est par le fleuve Mékong. , tout comme le reste du nord-est de la Thaïlande, cette région constitue la partie la plus traditionnelle du pays, qui préserve des traditions ancestrales, des arts populaires et des festivals faisant partie de la vie quotidienne.
C'est également une zone essentiellement rurale, bien que plusieurs villes (dont Udon Thani est l'une des plus grandes) font figure de centres régionaux.

La province d'Udon Thani couvre une superficie de 11730 km2, la capitale provinciale étant située à un peu plus de 560 km au nord-est de Bangkok.
La ville d'Udon Thani constitue un centre de commerce animé pour les zones agricoles de la région. C'est également le carrefour des réseaux de transports et le point de départ vers les provinces voisines. La ville la plus importante de la région est en fait Khon Kaen, avec son université, son aéroport, etc. Udon Thani est d'importance plus secondaire à tous points de vue.
Bien qu'Udon possède ses propres centres d'intérêt, l'attraction majeure de la région est le site de Ban Chiang classé au Patrimoine mondial ; cet important site archéologique témoigne de la présence d'une civilisation préhistorique, mais cette région est régulièrement fouillée par les paléontologues, en effet le "Nord Est" Thaïlandais est gorgé de fossiles de Dinosaures


(Cette empreinte de pas de dinosaure découverte dans la formation de Nam Phong (Thaïlande) datant du Trias, dans le lit d'un cours d'eau, mesure environ 50 cm et indique un animal de 6 à 7 mètres de long.
© CNRS. Photo E.Buffetaut.)


la recherche de Dinosaures en Thaïlande est un phénomène plutôt récent. Le premier os de dinosaure fut mis au jour en 1976 dans la région de Phu Wiang (500km au nord-est de Bangkok) par le geologue Sudham Yaemniyom. En un quart de siècle, les paléontologues et les géologues de la mission paléontologique franco-thaïlandaise ont découvert des dizaines de milliers d'ossements de dinosaures, crocodiles, etc., justifiant la création de deux grands musées de paléontologie dans le Nord-Est de la Thaïlande.

Les nombreux travaux issus de cette coopération ont ainsi contribué à l'essor de la paléontologie en Thaïlande, à la découverte de nouveaux dinosaures et autres fossiles de vertébrés, à la formation d'étudiants français et thaïlandais.
Chaque année les membres de cette mission se retrouvent dans le Nord-Est du pays pour une campagne de prospections et de fouilles durant laquelle Jean Le Loeuff se consacre particulièrement à l'étude des empreintes de pas de dinosaures et des sauropodes.
La région du Nord-Est qui correspond au plateau de Khorat (155 000 km2) est bordée à l'ouest par le fleuve Mékong, frontière naturelle avec le Laos, et limitrophe au sud avec le Cambodge. Le plateau de Khorat est constitué de plusieurs milliers de mètres de sédiments essentiellement d'origine continentale. L'âge de ces sédiments mésozoïques va du Trias supérieur (230 millions d'années) au début du Crétacé supérieur (100 millions d'années).

Les gisements fossilifères découverts dans cette région appartiennent à différentes formations géologique : Formations Huai Hin Lat et Nam Phong (Trias supérieur). Formations Phu Kradung (Jurassique terminal à Crétacé inférieur), Phra Wihan, Sao Khua, Phu Phan, Khok Kruat (Crétacé inférieur). Formation Phu Tok (Crétacé supérieur-Tertiaire).

De nombreuses espèces de dinosaures ont été découvertes depuis le début des années 1980 par les chercheurs français et thaïlandais : Siamotyrannus isanensis, Siamosaurus suteethorni, Phuwiangosaurus sirindhornae, Psittacosaurus sattayaraki, Isanosaurus attavipachi, Kinnareemimus khonkaensis...



Fig.1 : Les dinosaures ont atteint une taille gigantesque très tôt dans leur évolution, comme en témoigne cet humérus trouvé dans le Trias supérieur de Thaïlande (environ 210 millions d'années), qui a appartenu à un sauropode atteignant peut-être 15 mètres de longueur. L'auteur donne l'échelle… (photo E. buffetaut)

Après les fouilles dans la Formation Khok Kruat (Crétacé inférieur), la mission a visité deux sites récemment découverts dans la Formation Nam Phong dans la région du Parc National de Phu Kradung (Province de Loei).
Cette formation, plus ancienne, datée par la palynologie à environ 205 millions d'années (Trias supérieur), est la plus ancienne à avoir livré des restes de dinosaures en Thaïlande. On y a notamment trouvé les premiers restes de sauropodes du Trias, décrits par cette équipe en 2000 sous le nom d'Isanosaurus attavipachi. La Formation Nam Phong est donc d'une importance particulière pour la connaissance de l'origine de ce groupe de dinosaures herbivores, qui comprend les plus grands animaux terrestres ayant jamais existé.

Le site de Phu Hin Than est particulièrement intéressant car il contient de nombreux éléments d'un squelette d'un de ces sauropodes primitifs, vraisemblablement Isanosaurus Non, c'est probablement autre chose. L'extraction est en cours, rendue difficile par la dureté du grès rouge qui contient les os. Ce spécimen devrait apporter des indications complémentaires sur l'anatomie et la position phylogénétique de ces très anciens sauropodes.

Enfin, le site de Ban Tung Yai, également signalé par des villageois, est d'un tout autre type, on y a trouvé non pas des ossements mais les premières empreintes de pas de dinosaures trouvées dans la Formation Nam Phong, visibles dans le lit d'une rivière à la faveur d'un changement de son cours. On en connaissait déjà dans divers sites d'âge crétacé. La piste principale a été laissée par un grand dinosaure théropode. La taille des empreintes, 50 cm de longueur, permet d'estimer la hauteur de l'animal au niveau du bassin à environ 2 mètres, pour une longueur totale de 6 à 7 m. Il s'agit donc d'un grand carnivore, dont on ne connaît pas encore les restes squelettiques. Ces empreintes viennent compléter la liste encore courte des dinosaures connus dans le Trias de Thaïlande. Un relevé, fait sur une feuille de plastique, permettra une étude détaillée, et l'estimation de la vitesse de déplacement de l'animal.

Ces deux découvertes dans la Formation Nam Phong apportent des renseignements importants sur les débuts de l'histoire évolutive des dinosaures dans le sud-est asiatique.


aussi une étude intéressante a été réalisée sur les sauropodes du Crétacé inférieur de Thaïlande et en particulier pour le Phuwiangosaurus sirindhornae (Martin, Buffetaut et Suteethorn, 1994.) Le spécimen type de P. sirindhornae est un squelette incomplet, partiellement articulé, découvert dans la région de Phu Wiang (Nord-Est de la Thaïlande). L'abondant matériel de sauropodes, récolté au cours des missions paléontologiques dans le Nord-Est de la Thaïlande, sur le Plateau de Khorat, est rapporté à cette nouvelle forme. Les ossements de sauropodes proviennent tous de la Formation Sao Khua (non, il y en a dans les formations Nam Phong, Phu Kradung, Sao Khua, Ohu Phan et Khok Kruat), récemment datée du Crétacé inférieur. Une grande quantité d'ossements de jeunes sauropodes, rapportables à P. sirindhornae, a aussi été découverte, et ces spécimens sont ici décrits. Les sauropodes juvéniles sont très peu connus et cette découverte fournit des indications concernant la croissance de ces animaux. La comparaison de P. sirindhornae avec des sauropodes connus, montre certaines différences qui empêchent son rattachement à l'une des sept familles définies. L'examen des sauropodes chinois a permis de réunir les genres chinois dans une même famille, les Euhelopodidae. Cette famille semble montrer un isolement en Chine au cours du Jurassique. La mobilité du cou des sauropodes et les particularités physiologiques liées à l'élongation du cou sont abordées, afin de livrer une reconstitution satisfaisante de ces animaux. Seule une faible amplitude de mouvement semble autorisée aux genres possédant un cou très long

Stephane Berton pour : www.gigadino.fr.nf

un grand merci a Eric Buffetaut pour sa collaboration a ce dossier Gigadino

info sources : www.insu.cnrs.fr , futura sciences, EDM , Dinodata .
liens connexes http://www.insu.cnrs.fr/a2094,fouilles-nouveaux-gisements-dinosaures-thaila…
http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/paleontologie-1/d/le-message-des-di…
http://mkpayap.payap.ac.th/course/myweb/Terex/Terex.htm
______________
collaborateur documentaliste pour Gigadino

visitez mes blogs sur :http://dinolandia.unblog.fr/



celui qui donne va vite oublier.., celui qui reçois n'oubliera jamais.
Visiter le site web du posteur
 
Publicité Sujet précédent Sujet suivant 
Auteur Message
Publicité






Posté le: 05/03/2009 13:49:13
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:   

Index | Panneau d’administration | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group :: Style: Creamy Green